Parc national de la Gaspésie

Orientations

Les enjeux de conservation au parc national de la Gaspésie

Un parc national est créé pour protéger des milieux naturels représentatifs ou particuliers. Ces territoires doivent aussi être mis en valeur par l'interprétation du patrimoine naturel et culturel et par des activités de plein air extensives. Les enjeux de conservation découlent alors de la recherche de l'équilibre entre la protection et l'accessibilité de ces aires protégées.

Au parc national de la Gaspésie, ces enjeux particuliers sont principalement orientés vers le caribou et son habitat. Pour réduire le dérangement, la prédation, la perte et la fragmentation de l'habitat du caribou plusieurs actions sont déployées :

  • L'accès à certaines montagnes est modulé en fonction des périodes de reproduction, de gestation et de mise bas ainsi que de ses principales activités quotidiennes.
  • Plan de rétablissement du caribou de la Gaspésie (2002-2012)
  • Programme de contrôle des prédateurs du caribou de la Gaspésie
  • Programme de sensibilisation au caribou de la Gaspésie

Le maintien de l'intégrité de la toundra alpine représente aussi un grand défi. Le piétinement, l'érosion, la présence d'espèces plus compétitives ou envahissantes sont des enjeux de conservation importants qui nécessitent la participation de tous. 


Les outils de gestion du parc

Pour faire face aux enjeux de conservation, la première étape est de bien connaître le territoire sous notre gestion. Toutes ces informations sont compilées dans la Synthèse des connaissances du parc qui compile l'ensemble de ce qui est connu sur le milieu naturel et sur l'histoire du territoire. Cette synthèse est mise à jour périodiquement afin d'y intégrer toutes les nouvelles données issues des activités d'acquisition de connaissances.

Pour réaliser des gestes concrets visant à enrichir nos connaissances et à gérer adéquatement le milieu, nous avons mis en place notre plan de conservation. Ce dernier identifie et priorise tous les enjeux de conservation du parc et  les actions à prendre pour faire face aux problématiques identifiées.

Finalement, le parc dispose d'un plan de protection qui identifie et encadre les problématiques spécifiques à l'application réglementaire. 

Saviez-vous que...

La précarité du caribou de la Gaspésie

Malgré que le parc national de la Gaspésie ait été créé en 1937, il a fait l’objet d’exploitation forestière de 1938 jusqu’au début des années 1980. Ces travaux d’exploitation ont fragmenté le territoire et laissé des marques encore bien visibles aujourd’hui, dont de nombreux kilomètres d'anciens chemins forestiers qui sont propices aux prédateurs du caribou.

Dans le but de rétablir le plus rapidement possible l’habitat propice au caribou de la Gaspésie, le parc a caractérisé un échantillon significatif d'anciens chemins forestiers. Cette étude a pour but de planifier et de réaliser à court et moyen terme des travaux de restauration qui seront efficients et stratégiques pour le caribou. Le reboisement de chemin n’est pas une pratique très utilisée au Québec. Le parc national de la Gaspésie travaille donc à s’allier des partenaires régionaux afin de mener à bien ce projet stratégique de conservation.

Enfin, de nombreuses actions ont été et sont encore aujourd’hui posées pour tenter de rétablir cette population menacée de disparition. Des travaux sylvicoles ont été réalisés sur des petites superficies en périphérie du parc dans le cadre du plan d’aménagement forestier de l’aire du caribou de la Gaspésie.

Chemin-forestier
Chemin-forestier
Crédit : Claude Isabel
 


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.